Rencontre avec un étudiant en informatique

26.10.2017

Benjamin LECONTE est étudiant en 4ème année à l’école supérieure SUPINFO à Caen. Cette école, accessible post bac ou ensuite en admission parallèle, délivre des certificats RNCP jusqu’au Niveau 1.

Les étudiants ont le choix de poursuivre leurs études sous statut étudiant ou en tant que salarié sous contrat de professionnalisation.
Benjamin nous raconte son parcours et ses choix dans des études informatiques.


Pouvez-vous décrire en quelques lignes votre parcours ? Quelles sont vos compétences clés ?
J’ai commencé à apprendre le numérique dès le collège en réalisant des sites internet. J’ai choisi une option lors de ma Terminale scientifique qui est l’informatique et la science du numérique (ISN). Un premier projet a été réalisé et présenté en fin d’année comptant pour le baccalauréat : la réalisation d’un petit robot pouvant se mouvoir tout seul en évitant les obstacles !
J’ai poursuivi mes études en rejoignant un BTS Informatique et Réseaux pour l’Industrie et les Services Techniques (IRIS réformé aujourd’hui en BTS SN Systèmes Numériques).
Un premier stage m’a permis de mettre mes connaissances au profit du centre hospitalier de la ville de Dreux (28). Trois missions diverses m’ont été confiées durant ce stage : support des médecins avec la hotline, développement d’une application pour accompagner les techniciens du centre hospitalier dans leur travail quotidien et mise à jour d’un automate qui permet le transport automatique de matériel au sein de l’hôpital.
Je souhaitais alors rentrer dans la vie active pour commencer à exercer une profession dans le domaine numérique mais mes enseignants m’ont conseillé de poursuivre en rejoignant une grande école. J’ai réussi à trouver un bon compromis : une alternance avec l’entreprise Telit Automotive Solutions située dans le technopole EffiScience proche de Caen (14) et l’école Supinfo International University sur le campus de Caen.

Vous êtes dans une école en 4ème année, préparant un niveau 1. Quel est le fonctionnement de l’école et pourquoi l’avoir choisie ?
L’alternance ! Sur une semaine, trois jours de formation et deux jours « libres » où les étudiants sont en entreprise, soit en contrat de professionnalisation, soit en stage. La formation est en contrôle continu, et pour valider une année de formation il faut totaliser 60 crédits.
 La dernière année de formation comporte 6 mois en entreprise où l’étudiant doit rédiger un mémoire. C’est souvent l’occasion d’une pré embauche.
L’école tourne autour de 4 savoirs : le savoir-théorique, le savoir-faire, le savoir-être et le savoir-transmettre.
J’ai donc choisi de rejoindre cette école car la formation numérique est un secteur prometteur pour l’avenir, pour son rythme avec l’alternance, et pour ses formations en management qui me permettront plus tard de prendre des responsabilités autour d’un projet et/ou d’une équipe.

Votre parcours d’études se fait en alternance. Pouvez-vous décrire la forme de l’alternance et ce qu’elle vous apporte ?
Comme je l’expliquais, il y a deux jours par semaines dédiés pour être en entreprise par l’intermédiaire d’un contrat de professionnalisation ou bien d’un stage. Les périodes de vacances scolaires sont, elles totalement réservées pour être en entreprise.
Les étudiants en contrat de professionnalisation peuvent commencer à s’assumer financièrement puisqu’ils ont un contrat de travail à temps complet et le coût de la formation est pris également en charge par l’entreprise.
Pour les autres, une convention de stage est signée et les étudiants bénéficient de l’indemnité légale prévue par la loi.

Etes-vous dans la même entreprise depuis le début de l’alternance ?
Après plusieurs mois de recherches, 3 entreprises m’ont conviées à passer des entretiens et ont retenues ma candidature suite à un job forum sur le campus. C’est là que j’ai rencontré Telit Automotive Solutions qui est toujours l’entreprise avec laquelle je suis ma formation en alternance.
J’ai retenu cette entreprise car elle correspond parfaitement au domaine dans lequel je souhaite exercer ma future profession. L’entreprise est présente à l’international, ce qui permet des missions à l’étranger, elle conçoit des modules qui sont de véritables ordinateurs miniatures pour le monde de l’objet connecté (Plus communément appelé IOT pour Internet Of Things). Ces modules sont destinés pour le monde de l’automobile et offrent toute sorte de communication. On trouve par exemple un accès internet dans la voiture, de la connexion GPS pour la navigation jusqu’aux appels d’urgence (L’ECALL (emergency call) permet d’appeler le centre d’urgence en cas d’accident et communique les informations sur le véhicule, sa position et les passagers automatiquement). 


Vers quel métier souhaitez-vous vous diriger ?
Je souhaite me diriger vers une profession où il est possible de travailler sur les dernières innovations technologiques, en particulier vers les ordinateurs embarqués. La partie qui m’intéresse dans l’informatique aujourd’hui est le développement logiciel des machines.
Avez-vous été suffisamment informé des métiers du numérique avant de rentrer dans ce parcours d’études ?
Il n’est pas toujours facile de trouver les informations car il existe de très nombreux métiers dans le numérique. Pour m’informer avant de suivre ce parcours d’études, j’ai fait des recherches sur des sites internet, j’ai interrogé les personnes de ce domaine sur des salons et des forums.
Connaissez-vous suffisamment les entreprises numériques normandes ?
Je ne connais pas beaucoup les entreprises Normandes. Celles que je connais sont par l’intermédiaire d’offres que les entreprises communiquent à l’école, ou encore par le site LinkedIn qui est très utile pour les découvrir.

Quels sont les 3 critères importants dans votre recherche de stage ou de futur emploi ?
Les 3 critères qui me semblent les plus importants lors de la recherche de stage ou de futur emploi sont :
1.    Le sujet de travail, ce que je fais dois me paraitre intéressant et utile aux personnes.
2.    Le cadre pour réaliser ce travail  car il est plus facile et plus motivant de réaliser un projet dans un cadre propice à l’imagination.
3.    Une possibilité d’évolution en sein de l’entreprise, pour varier les activités et peut-être prendre des responsabilités.
Envisagez-vous de démarrer votre premier emploi en Normandie ?
J’envisage de démarrer une profession en Normandie car la proximité de la mer et les villes où il est simple de se déplacer sont de bons avantages. La proximité avec la famille n’est pas négligeable non plus.

Nos partenaires

formulaire

newsletter

contact

    Florence Robert
    Déléguée régionale Normandigital
    contact@numerique-in-normandie.com

  • 06 31 46 89 40
Projet financé par le Fonds Social Européen.